Tour d’horizon des mobilisations du 1er Mai 2013

Le 1er Mai est cette journée où, aux quatre coins du monde, la classe ouvrière se mobilise et manifeste pour ses revendications. C’est une journée où la conclusion du Manifeste Communiste « Prolétaires de tous les pays, unissez-vous » prend tout son sens, et faire un petit tour d’horizon des manifestations du 1er Mai permet de donner un aperçu des forces et des revendications principales de notre classe sociale. Bien sûr, les contextes sont différents, dans plusieurs pays le 1er Mai n’est pas un jour férié et il y a aussi des pays où toute manifestation ouvrière est violemment réprimée. Par contre, dans le contexte de la crise du capitalisme, ce 1er Mai a été dans bien des pays à la fois par les revendications ouvrières contre le chômage et l’austérité, comme en Europe du Sud, au Chili ou au Maghreb, mais aussi de la lutte contre le racisme et autres divisions et discriminations comme en Allemagne, aux Etats-Unis, à Tunis ou à Hong-Kong.

luttesouvrieresdanslemonde1ermai Lire la suite

Contre l’austérité : marche citoyenne ou lutte des ouvriers ?

Edito du communisme-ouvrier n°32, Camille Budjak

« Pour les prolétaires qui se laissent amuser par des promenades ridicules dans les rues, par des plantations d’arbres de la liberté, par des phrases sonores d’avocat, il y aura de l’eau bénite d’abord, des injures ensuite, enfin de la mitraille, de la misère toujours. » Blanqui, Le toast de Londres.

communismeouvrier06052013 Lire la suite

Communiqué sur les élections présidentielles

Initiative Communiste-Ouvrière, 22 avril 2012 :

Sans surprise, le deuxième tour de l’élection présidentielle opposera Hollande et Sarkozy, c’est à dire pour nous les travailleuses et les travailleurs le choix entre une politique d’austérité de droite ou une politique d’austérité de gauche, des mesures anti-ouvrières imposées par un gouvernement UMP ou par un gouvernement PS, et quelque soit le gagnant nous resterons soumis huit heures par jour à l’arbitraire de patrons et d’actionnaires que nous n’avons jamais élus, qui peuvent de jour au lendemain nous licencier ou nous faire subir les pressions les plus atroces. Les élections n’ont jamais et ne changeront jamais cette réalité là. La classe capitaliste, classe dominante, ne peut pas être renversée par les urnes.

Lire la suite