Luttes à Caen

Biscuiterie Jeannette – Depuis l’annonce de la liquidation de la Biscuiterie Jeannette à Caen, connue surtout pour ses madeleines, la mobilisation gagnait les salarié-e-s. Au mois de février, 30 salarié-e-s (sur 37 en tout) ont occupé l’usine en relançant la production sur les bases d’autogestion. Malgré l’acharnement des pouvoirs publics, comme par exemple un essai avorté de coupure de gaz par l’huissier de justice chargé de liquidation qui a été bloqué par des ouvrier-e-s et des personnes solidaires de la lutte, cette occupation dure toujours avec une production soutenue et la vente des madeleines sur place et sur des marchés de Caen. Plusieurs offres de reprise ont, depuis, été déposées.

Pour le maintien de l’aide à domicile – Une décision du Conseil Général remettant en cause le secteur du maintien à domicile et l’activité des auxiliaires de vie dans le Calvados a provoqué une forte mobilisation des salarié-e-s des associations d’aide à domicile. Une décision du Département, applicable au 1er avril, concerne entre autres, les bénéficiaires de l’Aide personnalisée à l’autonomie (Apa), classés en groupe 4 (les moins dépendants) : le Calvados préconisera le mode mandataire (la personne âgée est l’employeur de l’auxiliaire de vie), au lieu de prestataire comme jusque-là. La même décision prévoyait une baisse considérable des aides aux personnes âgées et handicapées. Depuis une première manifestation réunissant 400 personnes devant le Conseil Général, d’autres manifestations et actions d’aides à domicile et des personnes concernées par le maintien à domicile se sont enchaînées. Face à cette forte mobilisation, le Conseil Général a reculé et des avancées ont été obtenues au moins pour une partie des « usagers ». Même si une véritable crise sanitaire et sociale a été évitée dans le département, le mouvement, qui depuis dépasse le cadre strictement syndical et réuni des salarié-e-s syndiqué-e-s ou non, il continue avec les permanences tous les jeudis.

Intermittents en colère – Dès le mois de janvier, avant le début des négociations entre MEDEF et les syndicats concernant l’assurance-chômage, les rassemblements et les manifestations des intermittents, précaires et chômeurs ont eu lieu devant la Préfecture du Calvados et d’autres institutions ont eu lieu. Depuis, le KIC (coordination des intermittents du Calvados), composé d’artistes et de techniciens syndiqués et non syndiqués, mobilise pour lutter contre la remise en cause de leur statut voulue par MEDEF. Des manifestations et actions ont eu lieu pendant tout le mois de mars sur Caen.

Lutte pour les logements à la veille de la reprise d’expulsions – Samedi 29 mars, Confédération Syndicale des familles (CSF) a appelé, comme chaque années, à une manifestation contre les expulsions locatives devant la préfecture à Caen. L’Assemblée Générale de lutte contre toutes les expulsions qui mobilise depuis le mois de mai 2013 contre les expulsions et pour les solutions de relogements pérennes et décentes, notamment pour des personnes expulsées des centres d’hébergement d’urgence a relayé cet appel. La manifestation a réuni plusieurs dizaines de personnes avec un appel à la manifestation mensuelle de l’AG de lutte samedi 5 avril. Aussi, les lieux réquisitionnés par l’AG de lutte au 103-109, malgré une décision de justice demandant l’expulsion, tiennent toujours depuis sept mois, et hébergent actuellement une cinquantaine de personnes, dont six enfants.

Un appel à la convergence des luttes locales a été lancé par l’AG de lutte contre toutes les expulsions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s